ISLAM SELON LE CORAN ET LA SUNNA

ISLAM SELON LE CORAN ET LA SUNNA

Les conditions d'acceptation des bonnes actions 1/3

Les conditions d'acceptation des bonnes actions 1/3
 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Lien pour télécharger le dossier complet :


Connaître quelles sont les conditions d'acceptation des bonnes actions fait certes partie des choses les plus importantes pour les musulmans afin qu'il ne rentrent pas dans ceux que Allah a décrit dans les versets 103 et 104 de la sourate Al Kahf n°18:
« Dis: Voulez-vous que nous vous apprenions qui sont les plus grands perdants en oeuvre? Ceux dont les efforts se sont perdus dans la vie d'ici-bas alors qu'ils pensaient faire le bien ».


قال الله تعالى : قل هل ننبئكم بالأخسرين أعمالا الذين ضل سعيهم في الحياة الدنيا وهم يحسبون أنهم يحسنون صنعا


L'imam Mohamed Al Amine Chanqiti (mort en 1393) a dit dans Adwa Al Bayan vol 3 p 422:
« Sache tout d'abord que le Coran montre que les bonnes actions sont celles qui complètent trois choses:
- La première: que l'acte soit fait sur les bases d'une croyance qui est correcte
- La seconde: qu'il soit fait sincèrement pour Allah
- La troisième: la conformité de ce avec quoi est venu le Messager d'Allah (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) ».


I - La première condition: La foi et la croyance correcte

Cette première condition concerne la personne qui va effectuer la bonne action, il faut que cette personne ait la foi et la croyance correcte. Ce qui signifie que les actes des mécréants et des associateurs ne respectent pas cette condition.

a. Les textes montrant que la foi est une condition d'acceptation des bonnes actions

- Allah a dit dans la sourate Taha n°20 verset 112:
« Et celui qui pratique les bonnes actions tout en étant croyant ne craindra ni injustice ni diminution ».

C'est à dire qu'il n'aura à craindre ni d'être privé de la totalité de sa récompense ni d'une partie de sa récompense.
(Adwa Al Bayan vol 4 p 645)


قال الله تعالى : ومن يعمل من الصالحات وهو مؤمن فلا يخاف ظلما ولا هضما


- Allah a dit dans la sourate Al Isra n°17 verset 19:
« Et ceux qui recherchent l'au-delà et fournissent les efforts qui y mènent, tout en étant croyants, alors c'est ceux là dont les efforts seront récompensés ».


قال الله تعالى : ومن أراد الآخرة وسعى لها سعيها وهو مؤمن فأولئك كان سعيهم مشكورا


- Allah a dit dans la sourate Nahl n°16 verset 97:
« Celui qui fait une bonne oeuvre comme homme ou femme, tout en étant croyant, nous lui ferons certes vivre une bonne vie et le récompenserons certes par les meilleurs actes qu'il faisait ».


قال الله تعالى : من عمل صالحا من ذكر أو أنثى وهو مؤمن فلنحيينه حياة طيبة ولنجزينهم أجرهم بأحسن ما كانوا يعملون


- Allah a dit dans la sourate Al Anbiya n°21 verset 94:
« Celui qui fait de bonnes oeuvres, tout en étant croyant, on ne méconnaîtra pas son effort et nous le lui inscrivons ».


قال الله تعالى : فمن يعمل من الصالحات وهو مؤمن فلا كفران لسعيه وإنا له كاتبون


- Allah a dit dans la sourate Nissa n°4 verset 124:
« Celui qui fait une bonne oeuvre comme homme ou femme, tout en étant croyant, voilà ceux qui rentreront dans le paradis et on leur fera aucune injustice fût-ce une chose minime ».


قال الله تعالى : ومن يعمل من الصالحات من ذكر أو أنثى وهو مؤمن فأولئك يدخلون الجنة ولا يظلمون نقيرا


- Allah a dit dans la sourate Ghafir n°40 verset 40:
« Celui qui fait une mauvaise action ne sera rétribué que par son équivalent et celui qui fait une bonne action parmi les hommes et les femmes, tout en étant croyant, alors ceux-là entreront dans le paradis dans lequel il recevront leurs subsistance sans limite ».


قال الله تعالى : من عمل سيئة فلا يجزى إلا مثلها ومن عمل صالحا من ذكر أو أنثى وهو مؤمن فأولئك يدخلون الجنة يرزقون فيها بغير حساب


L'imam Mohamed Al Amine Chanqiti (mort en 1393) a dit dans Adwa Al Bayan vol 3 p 583:
« La compréhension de ces versets est que celui qui n'est pas croyant, si il obéit à Allah avec sincérité alors cela ne lui profite en rien car il lui manque une condition d'acceptation qui est la foi en Allah ».

- D'après Ibn Daylami, je me suis rendu auprès de Ubay Ibn Ka'b (qu'Allah l'agrée) et je lui ai dit: Il est venu quelque chose en moi concernant le destin, informe moi d'une chose afin qu'Allah fasse partir ceci de mon coeur. Il a dit: « Si Allah châtiait les gens des cieux et de la terre il les châtierait sans être injuste envers eux. Et si il leur faisait à tous miséricorde, sa miséricorde serait meilleure que leurs actes. Et si tu donnais dans le sentier d'Allah l'équivalent du mont Ouhoud en or, Allah ne l'accepterait pas de toi jusqu'à ce que tu croies au destin et que tu saches que ce qui t'a touché ne pouvait pas te manquer et que ce qui t'a manqué ne pouvait pas te toucher. Et si tu meurs sur une autre croyance que celle-ci tu rentres certes dans le feu ».
Puis je me suis rendu auprès de Abdallah Ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée) qui m'a dit la même chose, puis je me suis rendu auprès de Houdheyfa Ibn Al Yaman (qu'Allah l'agrée) qui m'a dit la même chose. Puis je me suis rendu auprès de Zayd Ibn Thabit (qu'Allah l'agrée) qui m'a informé de la même chose en l'attribuant au Prophète.
(Rapporté par Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4699 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)


عن ابن الديلمي ، أتيت أبي بن كعب ، فقلت له : وقع في نفسي شيء من القدر ، فحدثني بشيء ، لعل الله أن يذهبه من قلبي . فقال : لو أن الله عذب أهل سماواته ، وأهل أرضه ، عذبهم وهو غير ظالم لهم ، ولو رحمهم كانت رحمته خيرا لهم من أعمالهم ، ولو أنفقت مثل أحد ذهبا في سبيل الله ، ما قبله الله منك حتى تؤمن بالقدر ، وتعلم : أن ما أصابك لم يكن ليخطئك وأن ما أخطأك لم يكن ليصيبك ، ولو مت على غير هذا ، لدخلت النار . قال : ثم أتيت عبد الله بن مسعود فقال مثل ذلك . قال : ثم أتيت حذيفة بن اليمان فقال مثل ذلك . قال : ثم أتيت زيد بن ثابت ، فحدثني عن النبي صلى الله عليه وسلم ، مثل ذلك


b. Les textes montrant que les actes des mécréants et des associateurs ne sont pas acceptés

- Allah a dit dans la sourate Ibrahim n°14 verset 18:
« Les oeuvres de ceux qui ont mécru en leur Seigneur sont comparables à de la cendre violemment frappée par le vent dans un jour de tempête. Ils ne tireront aucun profit de ce qu'ils ont acquis. C'est cela l'égarement profond ».


قال الله تعالى : مثل الذين كفروا بربهم أعمالهم كرماد اشتدت به الريح في يوم عاصف لا يقدرون مما كسبوا على شيء ذلك هو الضلال البعيد


- Allah a dit dans la sourate Al Fourqan n°25 verset 23 en parlant des mécréants:
« Nous avons considéré l'oeuvre qu'ils ont accomplie et Nous l'avons réduite en poussière éparpillée ».


قال الله تعالى : وقدمنا إلى ما عملوا من عمل فجعلناه هباء منثورا


- Allah a dit dans la sourate Tawba n°9 verset 54:
« Ce qui empêche leurs aumônes d'être acceptées de leur part est qu'ils ont mécru en Allah et son Messager ».


قال الله تعالى : وما منعهم أن تقبل منهم نفقاتهم إلا أنهم كفروا بالله وبرسوله


- Allah a dit dans la sourate Zoumar n°39 verset 65:
« Il t'a certes été révélé ainsi qu'à ceux qui t'ont précédé que si tu commets l'association alors ton oeuvre sera annulée et tu seras certainement du nombre des perdants ».


قال الله تعالى : ولقد أوحي إليك وإلى الذين من قبلك لئن أشركت ليحبطن عملك ولتكونن من الخاسرين


- Allah a dit dans la sourate Al An'am n°6 verset 88:
« Mais si ils avaient commis l'association alors tout ce qu'ils auraient fait aurait certainement été annulé ».


قال الله تعالى : ولو أشركوا لحبط عنهم ما كانوا يعملون


- Aicha (qu'Allah l'agrée) a dit au Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui): Ô Messager d'Allah! Ibn Joud'an liait les liens de parenté et nourrissait les pauvres dans la jahiliya (*), est-ce que ceci va lui profiter? Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Non, certes il n'a jamais dit: Seigneur pardonne moi mes péchés le jour de la résurrection (**) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°214)

(*) C'est à dire la période avant l'Islam.

(**) L'imam Nawawi a expliqué dans Charh Sahih Mouslim que le sens du hadith est que ce qu'il faisait comme respect des liens de parenté, comme nourriture pour les pauvres et comme générosité ne lui servira à rien dans l'au-delà car il était un mécréant et ceci est le sens de la parole du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui): « il n'a jamais dit: Seigneur pardonne moi mes péchés le jour de la résurrection ».


عَنْ عَائِشَةَ رضي الله عنها: قُلْتُ : يَا رَسُولَ اللَّهِ ، ابْنُ جُدْعَانَ ، كَانَ فِي الْجَاهِلِيَّةِ يَصِلُ الرَّحِمَ ، وَيُطْعِمُ الْمِسْكِينَ ، فَهَلْ ذَاكَ نَافِعُهُ ؟ قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا يَنْفَعُهُ ، إِنَّهُ لَمْ يَقُلْ يَوْمًا : رَبِّ اغْفِرْ لِي خَطِيئَتِي يَوْمَ الدِّينِ


c. Le consensus des savants sur le fait que les bonnes actions des mécréants et des associateurs ne leur serviront à rien dans l'au-delà

L'imam Al Qadi 'Iyad Al Maliki (mort en 544) a dit dans Ikmal Al Ma'alim Charh Sahih Mouslim vol 1 p 597:
« Il y a un consensus sur le fait que les actes des mécréants ne leur servent à rien, qu'ils ne reçoivent pas de bienfaits pour eux et qu'ils ne sont pas pour eux une cause d'allègement du châtiment ».

Lien pour télécharger le dossier complet :
 
 




 


12/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres