ISLAM SELON LE CORAN ET LA SUNNA

ISLAM SELON LE CORAN ET LA SUNNA

sourate al-aaimran

I. «La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l’univers» (TSC[1], ‘Al-Imran‘ ‘La Famille d'Imran’ :96)

 

Ce verset sacré provient du milieu de la sourate de « Al-Imran » ‘La Famille d'Imran’, qui est une sourate révélée à Médine, considérée parmi les sourates du Coran les plus longues, car le nombre de ses versets atteint les deux cents (200) après la Basmalah [2].

Elle a été dénommée ainsi parce qu’elle fait allusion à la famille de Mariam (Marie) fille d'Imran, et mère du prophète d’Allah Issa (Jésus) (Que la Paix soit sur notre prophète et sur lui). En ce sens, Allah, le Très Haut (qu'il soit béni et exalté), dit –ce qui peut être traduit comme :

«Certes, Allah a élu Adam, Noé, la famille d’Abraham et la famille d’ Imran au-dessus de tout le monde. En tant que descendants les uns des autres, et Allah est Audient et Omniscient» (TSC, ‘Al-Imran‘ ‘La Famille d'Imran’ :33 et 34)

 

La sourate raconte l'histoire de la femme d'Imran, et leurs fille Mariam (Marie) mère de Jésus (que la paix soit sur eux tous les deux) comme elle raconte le miracle de la naissance de ce dernier d'une mère sans père, et les miracles dont Allah l’a dotés.

La sourate fait également référence à chacun des prophètes d'Allah, Zacharie et son fils Yahya (Jean-Baptiste) qui lui a été donné par Allah en dépit de sa vieillesse. Aussi, elle décrit en détails le déroulement de la bataille d'Uhud[3].

 

Le sujet principal de la sourate de « Al-Imran » ‘La Famille d'Imran’ tourne autour du discours des gens du Livre, à travers lequel se détermine nombre de piliers de la foi islamique et de ses législations divines.

 

Parmi les piliers de la foi dans la sourate de « Al-Imran » ‘La Famille d'Imran’

Les piliers de foi cités dans la sourate de « Al-Imran » se résument dans les points suivants :

 

Premièrement :

Croire en Allah le Très Haut comme absolument l'Unique seigneur sans aucun associé, ni semblable, ni disputeur, et éviter de Lui assimiler (que Son Nom soit Loué et Exalté) tout attribut qui va à l’encontre de Sa majesté (comme lui attribuer une compagne ou descendance qui sont des attributs des êtres créés et ne conviennent pas à la majesté d'Allah).

 

Croire que Allah (le Très Haut) est le Vivant; Celui qui subsiste par Lui-même, 'Al-Qayyum', que Rien, vraiment, ne se cache d’Allah de ce qui existe sur la terre ou dans le ciel, c’est Lui qui vous donne forme dans les matrices comme Il veut, le Puissant, le Sage, qui est sur ses serviteurs Clairvoyant.

Maître de l’autorité absolue, Il donne l’autorité à qui Il veut, et Il arrache l’autorité de qui Il veut; et Il donne la puissance à qui Il veut, et Il humilie qui Il veut. Le bien est en Sa main et Il est Omnipotent.

Il connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, la victoire ne peut venir que de Lui seul, Il secourt qui Il veut de Son aide. Reconnaître que la vraie direction est la direction d’Allah, la grâce est en la main d’Allah, Il la donne à qui Il veut. La grâce d’Allah est immense et Il est Omniscient, Il réserve à qui Il veut sa miséricorde. Et Allah est Détenteur d’une grâce immense.

Il est Compatissant envers Ses serviteurs, et en même temps Il est Puissant, Détenteur du pouvoir de punir, Il connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Allah, vraiment, ne manque jamais à Sa promesse.

Deuxièmement:

Croire en la révélation que notre Seigneur (que Son Nom soit Béni et Exalté) a fait descendre après une interruption des messagers, pour montrer aux gens le droit chemin, puis Il l'a achevée, complétée et protégée dans le dernier message (par le Saint Coran et la sunna -tradition du prophète ‘BP sur lui’-), et croire que ce dernier message confirme ce qui le précédait comme formes de révélation, néanmoins il les prédomine, donc la foi en les messagers d'Allah se complète avec la foi en la révélation divine.

Troisièmement :

Croire que le saint Coran contient des versets sans équivoque (qui sont la base du Livre), et d’autres versets qui peuvent prêter à des interprétations diverses (nul n’en connaît l’Interprétation, à part Allah).

Quatrièmement :

Croire que toute âme goûtera la mort et que Allah (le Très Haut) rassemblera les gens, un jour - en quoi il n’y a point de doute -, c'est-à-dire :

Croire en l’Au-Delà et en sa fatalité, aux grands événements qu'il contient comme la Résurrection et le Jour du Jugement, le Paradis et le Feu, que le Paradis est la destinée des pieux et que le feu est le sort des infidèles, et que les visages des croyants s’éclaireront au Jour de la Résurrection, tandis que les visages de ceux qui mécrurent après avoir eu la foi s’assombriront.

 

Cinquièmement :

Croire que la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam, et que les gens du Livre ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu’après avoir reçu la science, et que quiconque ne croit pas aux signes d’Allah alors Allah est prompt à demander compte !

Sixièmement :

Croire en l'importance de l'obéissance à Allah, et l'obéissance à son dernier prophète (BP sur lui) et suivre sa sunna, se cramponner tous ensemble au «habl», la voie (câble ou corde) d’Allah, et combattre la division entre les musulmans

Septièmement :

Croire que la communauté islamique est la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes, parce qu'elle ordonne le convenable et interdit le blâmable et croit à Allah. Cependant, si elle cesse d’agir ainsi, elle perdra cette supériorité.

Huitièmement :

Croire au destin d'Allah et que les épreuves font partie de principes qui régissent la vie, qu’il faut faire face à ses épreuves par résignation, constance et consentement au destin d'Allah.

 

Parmi les signes cosmiques dans la sourate de ‘Al-Imran‘

  1. Allah, C'est Lui qui donne forme aux créatures dans les matrices comme Il veut,

 

  1. L'allusion à la rotation de la terre autour de son axe devant le soleil en indiquant la pénétration de la nuit dans le jour, et la pénétration du jour dans la nuit selon l’ordre d’Allah le Très Haut,

 

  1. L'allusion au cycle de la vie et la mort et à la résurrection par l'indication du fait de sortir le vivant du mort, et le mort du vivant,

 

  1. L'indication de la création d'Adam de poussière,

 

  1. La confirmation de la vérité qui révèle que la première Maison qui ait été édifiée pour les gens est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie,

 

  1. La confirmation que à Allah (le Très Haut) appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et c’est vers Lui que toute chose sera ramenée,

 

  1. La confirmation que toute âme goûtera la mort, et que personne ne peut mourir que par la permission d’Allah, et au moment prédéterminé,

 

  1. L'indication de traiter l'angoisse par une nouvelle angoisse, une question psychologique qui n'a été connue par l'homme que récemment,

 

  1. L'indication que dans la création des cieux et de la Terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, se révèlent des signes à l’attention des doués d’intelligence, et que leur contemplation fait partie des moyens de reconnaissance du Créateur (que Son nom soit Loué et Exalté) de Ses attributs suprêmes et de Ses capacités illimitées dans Sa création.

 

Chacune de ces indications mérite un intérêt à part, je le ferai Insh’Allah successivement dans des articles prochains, mais je me contenterai ici de traiter le cinquième point relatif à la première Maison qui ait été édifiée pour les gens. Mais avant de commencer, je souhaiterai faire une rapide exposition de différentes interprétations de versets faites par de grands exégètes –anciens et contemporains-.

 

Interprétations des exégètes de ces paroles d’Allah (que Son nom soit exalté)

«La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l’univers» (TSC, ‘Al-Imran‘ ‘La Famille d'Imran’ :96)

 

Selon Ibn Kathîr : Allah énonce que La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c'est-à-dire pour l'ensemble des hommes; pour leur culte et leur adoration, afin qu'ils effectuent leur circumambulation, s'orientent vers elle lorsqu'ils font la prière et s'isolent dedans pour adorer, cette première maison est bien celle de Bakka, ce qui veut dire la Ka'ba.

La Ka'ba a été construite (ses assises ont été élevées) par Abraham Al-Khalil ‘l'ami privilégié’, avec son fils Ismaël (que la paix soit sur eux). C'est pour cette raison qu'Allah l'a qualifiée de (bénie) c'est-à-dire que la maison qui a été édifiée est bénie (et une bonne direction pour l’univers).

 

'Abû Dharr’ (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit: « Comme je demandais à l'Envoyé d'Allah (BP sur lui) quelle était la première mosquée bâtie sur terre, il me répondit: "La Mosquée sacrée". - "Et ensuite ?", continuais-je. - "Ensuite, reprit-il, ce fut la mosquée Al-'Aqsa (de Jérusalem)". - "Et quel était l'intervalle de temps entre leurs constructions?", repris-je. - "Quarante ans", répliqua-t-il. Puis il ajouta: "Partout où t'atteindra l'heure de la prière, accomplis-la. Car la terre (entière) est un lieu de prière". » [4]

 

Ali (qu'Allah soit satisfait de lui) disait que toutes les maisons étaient une Qibla ‘direction de prière’, mais la Ka’ba, quant à elle, était la première maison édifiée pour l'adoration d'Allah.

 

En revanche, As-Sadiy prétendait qu'elle était absolument la première maison édifiée sur terre. (C'est une perception magnifique qui devance son époque par de longs siècles). [5]

 

Dans l'expression divine 'c’est bien celle de Bakka', Bakka est un nom connu de la Mecque. On dit qu'elle fut renommée ainsi parce qu'elle humilie et soumet les injustes et les tyrans (du verbe Bakk en arabe), comme on dit que son nom indique le serrement (tabakk en arabe) de la foule. 'Qatâda' dit : Allah a rassemblé les gens à la Mecque, ainsi les femmes font la prière à côté des hommes, et ceci ne se fait en aucun autre endroit.

'Chou'ba' dit avoir entendu 'Ibrahim' dire : « Bakka c'est la maison (la Ka'ba) et la mosquée. »

'Ikrimah' dit : « La maison et ses alentours c'est Bakka, et tout ce qui est au delà c'est la Mecque. »

'Mokatil ibn Hayan' dit : « Bakka c'est l'endroit de la maison et tout autre lieu c'est la Mecque. »

Beaucoup de noms ont été cités pour la Mecque (la Mecque, Bakka, l'Ancienne Maison, la Maison Sacrée, Al-Balad Al-Amin ‘la cité sûre’, Umm Al-Qura (Mère des villes), El Kadis (car elle purifie les gens des péchés), la Sacrée, El-Hatima, El-Ra's (la tête), El-Balda, Al-Bayyinah (la preuve), et la Ka'ba).

 

Indications scientifiques dans les versets

Après de longues recherches menées par des milliers de scientifiques, et cela au travers de nombreuses décennies, il a été prouvé au milieu des années soixante du vingtième siècle que la Terre a été, lors de l'une des étapes de sa création, totalement submergée d'eau et qu’alors, aucun endroit de la terre n'était découvert.

Puis la volonté d'Allah (le Très Haut) a fait exploser le fond de cet énorme océan par une violente éruption volcanique qui a continué à jeter ses laves, qui s'étaient accumulées les unes sur les autres pour former une chaîne montagneuse en plein océan.

 

Cette chaîne montagneuse a continué à croître et à s'élever jusqu'à ce que son sommet émerge à la surface de l'eau, formant ainsi la première partie de la terre sous forme d'île volcanique similaire aux nombreuses îles volcaniques contemporaines dispersées dans les océans d'aujourd'hui (îles de Japon, Philippines, Indonésie, Hawaii et autres…)

Avec la continuation de l'activité volcanique, cette île primaire a cru progressivement grâce aux éruptions volcaniques successives qui lui ajoutaient de nouvelles superficies de terre la transformant ainsi, en un grand continent connu sous le nom du continent mère ou ‘la Pangée’.

Cette croissance par ajouts périodiques est connue dans la langue arabe sous le nom du 'dahwou' qui veut dire 'allonger, étendre, et jeter' ce qui constitue une définition exacte des opérations de formation de la terre par l'intermédiaire des éruptions volcaniques.

 

Après l'achèvement de la formation du continent mère, la volonté d'Allah (le Tout-Puissant) a voulu le déchirer par un énorme réseau de failles profondes, qui ont causé des effondrements et abaissements profonds de la Terre. Ce qui a divisé le continent mère en les sept continents qui sont connus aujourd'hui, et qui étaient à l'époque plus rapprochés les uns des autres, puis ils se sont mis à ramper et à s'éloigner jusqu'à atteindre leurs positions actuelles, et ils sont toujours en mouvement perpétuel. Ce phénomène où une partie de l'océan devient une terre, ou que la terre se fissure pour contenir un océan, est connu sous le nom du cycle de l'océan et de la terre.

 

L'océan devient terre grâce aux éruptions volcaniques répétées au niveau de son fond, dont une partie s’élève jusqu'à la surface de l'eau sous forme d'îles volcaniques et continue à croître progressivement pour se transformer en continent qui, à son tour, se divise en deux masses parallèles à cause des failles et des engloutissements de ses parties. Ces deux masses parallèles sont séparées par une mer longitudinale semblable à la mer rouge, puis elle s'élargie continuellement pour devenir un océan.

 

Avant mille quatre cents ans, on racontait que le prophète (BP sur lui) disait :

“La Ka’ba était un chaume sur l’eau et la terre fut étendue à partir de ce chaume" [6]

Ce noble hadith est soutenu par un autre qui a dit "c'est elle (La noble maison) la première à avoir surgit sur la face d'eau lors de la création des cieux et de la terre comme étant de l'écume blanche, alors la terre à été étendue en dessous." [7]

 

Ces deux nobles hadiths sont considérés comme ayant devancé leur époque du point de vue scientifique et fourni un indice inimitable pour le prophète d'Allah (BP sur lui) témoignant de sa prophétie et de la véridicité de son message, et qu'il était lié par la révélation et inculqué par le Créateur des cieux et des terres, car aucun être créé n'a eu la moindre connaissance de cette vérité avant la moitié des années soixante.

 

Ceci est confirmé par ce que nous avons indiqué dans un article précèdent; La Mecque se trouve exactement au centre la croûte terrestre. Il signifie aussi que la terre sous la noble Ka'ba est considérée comme la partie la plus ancienne de la couche rocheuse.

C'est ce que personne n'a essayé de prouver jusqu'à maintenant, et c'est à la charge des scientifiques musulmans de vérifier cela, par la détermination de l'âge absolu des roches se trouvant autour de la noble Ka'ba à l’aide des éléments radioactifs qui les composent. Pour pouvoir donner à tout le monde –musulmans et non musulmans- une preuve qui sera considérée comme étant un document matériel concret, et une preuve logique irréfutable de la véridicité de la prophétie du dernier prophète (BP sur lui)

Peut-être qu'il y a dans ces deux nobles hadiths ce qui peut soutenir le point de vue de As-Sadiy (qu'Allah lui accorde Sa grâce) dans son interprétation du verset «La première Maison qui ait été édifiée pour les gens …», que c'est absolument la première maison qui ait été édifiée sur terre.

 

Gloire à celui qui a révélé le Coran, grâce à Son savoir, au dernier de ses Prophètes et Messagers, et qu'Il l’a préservé dans la langue de sa révélation (la langue arabe), mot par mot et lettre par lettre, afin qu'il soit un avertisseur à l'univers. Et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur le dernier des prophètes et messagers qui l'a reçu, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et tous ceux qui ont suivi sa voie et ont transmis son message jusqu’au Jour de la Rétribution, et Louange à Allah Seigneur de l’Univers.

 



[1]  Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée.

[2] Basmalah: “Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le très Miséricordieux’ c’est le premier verset du Coran, elle préface toutes les Sourates du Coran sauf le Chapitre 9.

[3] Bataille d'Uhud : (3 A.H. /625 A.J.)

Pour se venger de sa défaite à Badr contre les musulmans l'armée Quraychite a marché pour rencontrer l'armée musulmane qui a campé à la montagne d'Uhud. Les musulmans étaient victorieux dans le commencement, mais quand les archers ont quitté leurs positions, la marée de la bataille a tourné, et les polythéistes du Quraich ont échappé à la défaite. (NdT)

[4] Relaté par Ahmad et vérifié par Al-Boukhârî et Muslim

 

[5] Malgré l'apport de Ibn Khâthir, nous accordons plus de poids à ce que disait Ali, considéré comme plus vrai (qu'Allah soit satisfait de lui).

 

[6] Le hadith a été mentionné par le 'Harawi' dans l'étrange du hadith (362/3), et a été mentionné par le 'Zamakhchari' dans le Fa'ik dans l'étrange du hadith (371/1) parce que sa signification scientifique devançait son époque de mille quatre cents ans.

 

[7] Mentionné par 'El Tabarani' et 'El Beihiki, entendu de Ibn Omar (qu’Allah soit satisfait d’eux deux)

 



27/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres