ISLAM SELON LE CORAN ET LA SUNNA

ISLAM SELON LE CORAN ET LA SUNNA

l'apostasie dans la bible

mettre en exergue le concept de l’apostasie dans la Bible. Les chrétiens reprochent souvent aux musulmans le concept de l’apostasie en Islam tel qu’il est régit par la Sharî’a. Ce concept est, de manière général, très mal compris par ces derniers. L’article suivant lève les ambiguïté

Passons à l’analyse du concept d’apostasie dans la Bible.

2. L’apostat est puni de mort !


Dans l’Ancien Testament, nous pouvons lire un passage très explicite quant au sort réservé à l’apostat.

“Il se trouvera peut-être au milieu de toi dans l'une des villes que l'Eternel, ton Dieu, te donne, un homme ou une femme faisant ce qui est mal aux yeux de l'Eternel, ton Dieu, et transgressant son alliance;allant après d'autres dieux pour les servir et se prosterner devant eux, après le soleil, la lune, ou toute l'armée des cieux. Ce n'est point là ce que j'ai commandé. Dès que tu en auras connaissance, dès que tu l'auras appris, tu feras avec soin des recherches. La chose est-elle vraie, le fait est-il établi, cette abomination a-t-elle été commise en Israël, alors tu feras venir à tes portes l'homme ou la femme qui sera coupable de cette mauvaise action, et tu lapideras ou puniras de mort cet homme ou cette femme. Celui qui mérite la mort sera exécuté sur la déposition de deux ou de trois témoins; il ne sera pas mis à mort sur la déposition d'un seul témoin. La main des témoins se lèvera la première sur lui pour le faire mourir, et la main de tout le peuple ensuite. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi.”(Deutéronome 17,2-7)


La Bible Annotée (Deutéronome 17,2) dit ceci :

17.22 à 7 Tentative d'introduire l'idolâtrie.

Ce cas, déjà supposé 13.6-11, est repris ici au point de vue de la procédure à suivre. Il est longuement développé, par la raison que la peine à appliquer est la mort.


Nous constatons que celui qui se tourne vers une autre religion doit être aussitôt tué selon l’ordre de Dieu, sans aucune distinction qu’il soit homme ou femme! En vouant un culte autre que le leur et en abandonnant leur religion, ils se soumettent au châtiment suprême qu’est la mort!

D’autres versets stipulent cette peine de mort pour l’apostat ou pour celui qui blasphème le nom de l’Eternel.

Si ton frère, fils de ta mère, ou ton fils ou ta fille ou la femme qui repose sur ton sein ou ton ami qui est comme ta propre âme t'incite secrètement en disant : Allons et servons d'autres dieux, que toi ni tes pères n'avez connus, d'entre les dieux des peuples qui vous entourent, près de toi ou loin de toi, d'un bout de la terre à l'autre, tu ne lui céderas pas, et tu ne l'écouteras pas ; ton œil sera sans, pitié pour lui, tu n'auras pas compassion de lui et tu ne le couvriras pas. Mais tu ne manqueras pas de le tuer ; ta main sera sur lui la première pour le faire mourir, et la main de tout le peuple ensuite, et tu l'assommeras de pierres et il mourra ; car il a cherché à t'entraîner loin de l'Eternel ton Dieu qui t'a tiré de la terre d'Egypte, d'une maison de servitude. Et tout Israël l'apprendra et craindra, et on ne recommencera pas à commettre une telle mauvaise action au milieu de toi.” (Deutéronome 13,6-11)



Ce passage précise que si une personne de ta famille (comprenons ici le terme “famille” comme désignant les descendants des 12 tribus d’Israël) t’invite à adorer d’autres dieux, et te demande d’apostasier tout comme cette personne a apostasié, il faut alors faire appliquer la peine de mort (par lapidation) par le membre le plus proche cet individu.

De même, l’Eternel - Jésus du N.T. puisque “la Parole a été faite chair” et qu’elle était là “dès le commencement” - demande la mise à mort de l’apostat se tournant vers une autre religion, et ce, quel que soit son degré de parenté avec celui qui constate l’apostasie! (cf. Deutéronome 17)

Il existe un autre passage important dans la Bible qui ne concerne pas directement l’apostasie, mais qui nous apprend que celui qui blasphème le nom de l’Eternel, ne serait ce que par la parole qui s’apparente également à l’apostasie, doit être puni de mort!

“Et le fils d'une femme israélite, mais dont le père était égyptien, vint au milieu des fils d'Israël, et il y eut une querelle dans le camp entre le fils de la femme israélite et un homme israélite. Et le fils de la femme israélite prononça le nom [sacré] et le blasphéma ; et ils l'amenèrent à Moïse. Et le nom de sa mère était Sélomith, fille de Dibri, de la tribu de Dan. Et ils le mirent sous garde pour que Moïse leur expliquât de la part de l'Eternel ce qu'il fallait faire. Et l'Eternel parla à Moïse, disant : Fais conduire en dehors du camp celui qui a blasphémé, et que tous ceux qui l'ont entendu posent leurs mains sur sa tête et que toute l'assemblée le lapide. Et tu parleras ; aux fils d'Israël en disant : Qui que ce soit qui blasphème son Dieu, il portera son péché ; et s'il prononce le nom de l'Eternel, il sera puni de mort ; toute l'assemblée le lapidera, étranger ou indigène ; il mourra pour avoir blasphémé le nom [de l'Eternel](Lévitique 24,10-16)


Intéressant. On peut donc constater que quelque soit ses origines, celui qui blasphème le nom de Dieu en le prononçant, devra en subir les conséquences, à savoir la peine de mort.
Aujourd’hui on constate que de nombreux Juifs pratiquants ne prononcent pas le nom de Dieu, pis encore, au lieu d’écrire “Dieu”, ils écrivent “D.” - cela s’explique par le fait que la peine encourue pour cette infraction est la peine de mort car prononcer le nom de Dieu étant considéré comme une apostasie.

Point de détail important, un passage figurant dans le NT (non reconnu authentique puisque ajout extérieur) parle de la lapidation d’une femme adultérine.

Ce récit de Jean 8 nous informe que la parole de Jésus “que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre” est en parfaite contradiction avec le commandement de Dieu qui enjoint aux témoins de la scène de lapider le couple adultérins. Que penser de cela?

Les chrétiens commenteront qu’il s’agit tout simplement de l’Ancien Testament et qu’il se voit abrogé par le Nouveau.
Quelques remarques sont à faire :

- Les lois de l’Eternel sont parfaites comme il est écrit dans le Psaume 19 : “La loi de l'Éternel est parfaite, elle restaure l'âme; Le témoignage de l'Éternel est véritable, il rend sage l'ignorant. Les ordonnances de l'Éternel sont droites, elles réjouissent le coeur; Les commandements de l'Éternel sont purs, ils éclairent les yeux. La crainte de l'Éternel est pure, elle subsiste à toujours; Les jugements de l'Éternel sont vrais, ils sont tous justes. Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin; Ils sont plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.

 

- Cette peine là faisant partie de la “loi parfaite” de l’Eternel, il semble absurde de l’abroger par la suite !

 

- De plus, les chrétiens définissant cette loi comme étant barbare remettent ainsi en cause l’amour légendaire de Dieu qui la promulgua Lui-même.


Il ne faut pas oublier que Jésus (as) n’est pas venu abolir la Loi, qu’elle sera toujours valide jusqu’à la fin des temps et que celui qui enlève le plus petit commandement ou qui enseigne de même, sera jeté en Enfer, car il sera le plus petit dans le royaume des cieux ... tout cela selon Matthieu 5,17-19.

De plus, Jésus (as) demande expressément l’application de la peine de mort en fonction des peines capitales dictées dans l’A.T. par Dieu. Pour s’en convaincre, regardons ce verset explicite:

“Il leur répondit: Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition? Car Dieu a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. Mais vous, vous dites: Celui qui dira à son père ou à sa mère: Ce dont j'aurais pu t'assister est une offrande à Dieu, n'est pas tenu d'honorer son père ou sa mère.Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition.” (Matthieu 15,3-6)


Ainsi selon Jésus (as), la peine de mort pour la malédiction envers les parents est encore active et se sont les juifs de son temps et ceux d’avant qui ne suivirent pas le commandement Divin, mais plutôt leurs traditions. Cette peine reste active selon lui, par conséquent, il en est de même pour les autres commandements.
N’a-t-il pas répondu à celui qui lui demandé ce qu’il fallait faire pour avoir la vie éternelle qu’il fallait attester l’unicité de Dieu et appliquer les commandements de la Loi ?


Les polémistes n’ont donc plus rien à reprocher à l’Islam sur ce point précis puisque dans leur Saint Livre, cette peine s’y trouve également.


Wa Allahou a’lem - Dieu Sait mieux ce qu’il en est !



22/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres